Un BLOG, c’est QUOI ?

Publié: 12 avril 2016 dans Actualités TIC

image
Alors, c’est quoi un blog ? Un coup d’œil sur wikipedia pourrait vous en dire plus. Mais avant tout, avoir un blog c’est comme avoir un journal personnel dans lequel on écrit ses points de vue  sur l’actualité, sans aucune contrainte de temps, d’espace, ni de législation.. Parmi les sites de création de blogs, voici les plus utilisés :
https://www.wordpress.com ;
https://www.blogger.com ;
http://www.over-blog.com
Après avoir créer votre blog, il faut savoir l’entretenir, le rendre visible. Savoir quoi publier sur son blog est important, soit vous stationnez sur une seule branche (blog spécialisé) ; soit vous tournez sur plusieurs branches (bloc généraliste). Mais le mieux est de figer sa position, ce qui permettra à vos lecteurs de vous suivre dans cet état d’esprit. Imaginez-vous qu’à chaque fois que vous cherchez une actualité politique, vous le trouvez sur un blog donné, et des offres d’emploi, sur un autre blog donné; vous ne perdrez plus de temps  sur la toile. Ensuite rendre visible son blog est aussi important. Aimeriez-vous écrire pour le vide ? Sûr que c’est non… Pour cela, il faut référencer son blog, lui donner une étiquette sur la toile.. Un exemple, cherchez après avoir créer votre blog son nom dans GOOGLE. Dieu merci, si vous le trouvez..
Ben, sinon paf ==>
http://www.editoile.fr/bien-referencer-son-blog-wordpress-en-3-etapes ;
http://www.liensutiles.org/sitesblogsites.htm.
Ces liens vous aideront à positionner votre blog sur le gratte-ciel dans les moteurs de recherche. Voilà, le voile vient d’être levé sur le blog réputé auparavant pour les initiés.
《N’oubliez point de lire cet article spécial qui relate mes débuts en blogging : Pourquoi ce blog

A bientôt
~Vonbusy~

~@VonBusy~


image

Bonjour Chers Lecteurs,

Un silence, une patience ne représente que du temps. Et le temps est une valeur non négociable pour se recueillir, repenser, analyser ses actions et prendre conscience de sa force intérieure.

Vous avez été nombreux à questionner sur ce long silence, cette absence imprévue, à espérer de nouveaux billets, mais sans retour favorable. Pour 3 bonnes années d’absence, de renaissance, de culture diverses, de recherche et de découverte inestimable sur soi, sur le monde et sur le futur numérique que vous aimez tant, je vous reviens avec une forte connaissance, de nouvelles ambitions à vous faire découvrir.

La patience a produit ses résultats et vous en serez ravi.

Merci à vous !
Votre cher blogueur

~@VonBusy~


Un GameCamp est une non conférence autour de la thématique des jeux vidéos et qui rassemble des passionnés de jeux vidéos, des animateurs 3D, des dessinateurs 3D, des développeurs de jeux vidéos, des Geek, des Nerds qui, tous ensemble collaborent pour penser une nouvelle lignée aux jeux vidéos.

535508_10200484355813104_1800470681_n

La première édition sur le plan International a eu lieu en Côte d’Ivoire en 2012. La spécificité de celle ci était son internationalisation en 2013 dans quatre pays (quatre villes africaines) : TOGO (Lomé); COTE D’IVOIRE (Abidjan); SENEGAL (Dakar, Saint Louis); MAROC (Tanger)et elle devait se dérouler simultanément du 28 février au 2 Mars 2013. Pour rappel, le GameCamp est une initiative de Bacely YOROBI, représentant de l’AALSL (Association Africaine des Loisirs numériques, du Sport électronique et de la Ludo-éducation) et propulsé par Yoje Design qui est un collectif de Coworkers dans le domaine de l’informatique, du design, de la mode, de l’évènementiel et du Social Media Marketing. Le thème principal de cette édition est : Le jeu Vidéo, source de développement et d’amélioration de performance. Il s’organise comme suit :” Une non conférence plénière sur la thématique du jeu vidéo où chaque personne dans l’auditoire peut donner son point de vue et débattre sur les différentes possibilités de cette nouvelle industrie en Afrique et dans le reste du monde”.Souvent, on dispose de trois ateliers (Dessin, Animation, Programmation) et une compétition de jeu vidéo orienté Stratégie, Aventure, Combat et Sport.

Liens utiles : www.aalsl.net ;


Une imprimante ordinaire imprime des fichiers sur papier souvent dit en 2D (2 Dimensions et sur 2 axes : axe X et axe Y), c’est-à-dire ne pouvant être regarder que d’une seule face, d’un seul côté.

Le 3D (3 Dimensions) implique 3 variables (X, Y et Z); ce qui permet d’avoir une pièce réelle  vue sous toutes ses formes.

Donc, l’imprimante 3D vous permet d’imprimer une pièce, un dessin ou peut être un fichier réellement comme vous l’avez conçu sur l’ordinateur. La particularité est que tout le monde peut avoir une imprimante 3D, du plus pauvre au plus riche et adapté à chaque besoin. Tout le monde peut le fabriquer. A l’Origine, elle n’était utiliser que dans les grandes industries et c’était de grosses machines qui coutaient très chères. Aujourd’hui, avec une forme très légère, cette machine est à la portée de toute personne désirant la fabriquer ou l’avoir. Vous n’y croyez pas !! Passons aux images Clignement d'œil !

On distingue différents types d’imprimantes 3D dépendant des pièces qu’elles auront à fabriquer ou dépendant du goût de la personne qui l’a fabriqué. Ainsi, on a :

[—> La RepRap <—]

RepRap

[—> La MakerBot <—]

rep2_carousel_470x410_1

[—> La FoldaRap <—]

FoldaRap

Voici des exemples de pièces qu’on peut imprimer avec une imprimante 3D:

DSCF3173DSCF3180DSCF3182DSCF3184DSCF3223DSCF3230DSCF3231DSCF3232DSCF3234DSCF6379-copieDSCF7593DSCF9003

Vous voulez apprendre à fabriquer une imprimante 3D, à imprimer des pièces reflétant vos imaginations, vous voulez développer votre créativité, vous voulez concrétiser vos imaginations, ce sera pour un prochain post sur “Comment fabriquer une imprimante 3D ?”

~ @VonBusy ~


Dans un monde où le voisin devient nécessaire et indispensable pour soi, pour développer ses projets, pour avoir de nouvelles idées, l’individualiste tend à disparaitre. Une nouvelle mode, de nouvelles écoles de pensée, de nouvelles idéologies naissent pour accompagner et soutenir ce monde communautaire et leur développer des outils appropriés et adaptés à leurs besoins. Ces outils, la plupart relevant du libre peuvent être utilisés par tous et reposent également sur la communauté. Des outils de gestion de la communauté, d’un groupe, d’un évènement aux outils plus individualistes,  ils s’adaptent tous et ont un même objectif : Créer de l’ordre dans le désordre.

Ces outils répondent à trois besoins prioritaires:

—> Vouloir Coopérer, (Certaines personnes ne veulent pas coopérer)

—> Savoir Coopérer, (Coopérer,on l’a pas appris sur les bancs)

—> Pouvoir Coopérer (Se doter d’outils nous permettant de coopérer à distance et en grand nombre)

Les outils :
Etherpad; Scrumblr, http://scrumblr.ca/lome tableau de post partagé; Les wiki simples comme Yeswiki (www.yeswiki.net); Dropbox pour le partages de fichiers; Framadate pour caler des dates; ….

Des outils conviviaux au sens illicite du terme : qui ne génèrent ni maîtres ni esclaves, qui augmentent les pouvoirs individuels d’agir, que l’on peut utiliser autant qu’on le souhaite ou aussi peu qu’on le souhaite.

Vous trouverez plus d’information sur : http://outils-reseaux.org

En fait beaucoup d’outils peuvent servir à cela, le problème est plus dans nos modes de pensée que dans les outils.

~ @VonBusy ~